You are currently viewing Une voiture écologique, kézako ?

Une voiture écologique, kézako ?

Les autorités politiques et les pouvoirs publics ont imposé certaines normes aux constructeurs automobiles pour qu’ils fassent le maximum d’efforts pour fabriquer des véhicules qui ne polluent pas ou qui polluent peu l’environnement. Bien que certains incidents aient failli violer ces normes, de nombreux progrès ont été constatés via la mise sur le marché des véhicules « propres » ou « écologiques ».

Définition et types de voitures écologiques 

La voiture écologique est un véhicule qui respecte les contraintes de la transition écologique, c’est à dire qui émet ou produit peu de gaz à effet de serre. Compte tenu de la pollution de l’environnement et des différents problèmes qui touchent le climat, la population est invitée à adopter des gestes respectueux de la nature. Tout le monde doit passer en mode écologie, même les moyens de transport. Pour ce dernier cas, voici divers types de véhicules proposés par les constructeurs automobiles pour limiter ou éviter totalement l’émission de CO2.

  • La voiture 100% électrique

Ce type de véhicule est composé de deux catégories, notamment la voiture à pile à combustible qui n’émet de que de la vapeur d’eau. L’hydrogène et l’oxygène sont les deux éléments qui produisent l’électricité. On en trouve peu en Europe, car leur charge est complexe.

Les voitures électriques avec batterie, comme leur nom l’indique, fonctionnent avec des batteries qu’on peut recharger sur des bornes et des prises électriques.

  • La voiture hybride hydrogène-essence

Cette technologie permet au véhicule d’être alimenté à la fois par l’essence et l’hydrogène par le biais d’un même moteur à combustion interne.

Le problème de cette technologie est que le rendement du moteur est faible par rapport à un modèle à essence.

  • Le véhicule au biocarburant

On retrouve ces autos assez répandues au Brésil en raison de l’abondance de l’alcool de canne à sucre. Elles circulent aussi aux États-Unis où elles sont alimentées par un mélange d’essence et d’éthanol.

Ce véhicule existe en modèle diesel où il est alimenté avec de l’huile de friture recyclée.

  • La voiture hybride essence-électrique

Ce modèle contient à la fois un moteur thermique classique et un moteur électrique utilisable sur les petites distances. Sa consommation moyenne de carburant est réduite à environ 30% par rapport à une voiture classique.

Cette technologie est utilisée tant pour les petites voitures que les gros 4×4.

  • La voiture au gaz de ville

Ces véhicules nécessitent la mise en place d’une pompe raccordée à un robinet de gaz domestique. Ce type de voiture nécessite peu de carburant et pollue peu l’environnement.

  • La voiture diesel « propre »

Les voitures qui fonctionnent au gazole « Bluetec » possèdent les qualités du diesel (souplesse, faible consommation) et émettent moins de gaz à effet de serre que les modèles classiques.

  • La voiture à pile à hydrogène

Cette technologie qui est encore en phase expérimentale est réputée pour n’émettre que de la vapeur d’eau dans l’air. Elle est confrontée pour le moment à des problèmes de stockage, d’approvisionnement et de prix.

  • La voiture hybride rechargeable

Ce modèle de voitures qui combine l’hybride et l’électrique possède une grande autonomie. Il intègre deux moteurs, dont un est thermique et l’autre électrique. Il offre la possibilité de conduire en mode électrique ou hybride.