You are currently viewing Un véhicule qui utilise l’électricité comme énergie : le futur de la protection écologique

Un véhicule qui utilise l’électricité comme énergie : le futur de la protection écologique

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Automobile

La voiture électrique fonctionne de par le procédé physique qui a pour objectif d’utiliser le courant pour faire fonctionner un moteur. Le champ magnétique créé sur le stator provoque un mouvement du rotor pour permettre à l’automobile de se déplacer et réaliser plusieurs kilomètres sans brûler des énergies fossiles comme l’essence ou encore le gasoil. Zoom sur le fonctionnement de ce type de véhicule.

Le principe de la voiture électrique et son fonctionnement

Une voiture électrique ressemble physiquement au véhicule classique sauf qu’elle ne fonctionne pas avec un moteur thermique. La différence entre ces deux types d’automobiles se trouve sous le capot. Elle fait usage de l’électricité à la place du moteur à explosion.

Les composants de base

La voiture électrique est forcément équipée de convertisseur pour la conversion des courants électriques nécessaires pour la faire avancer. Cet élément transforme le courant alternatif en courant continu.

La batterie, comme les appareils qui fonctionnent de manière autonome sans demander un branchement, sert de stockage d’énergie pendant le parcours de ce véhicule. Le kilowattheure stocké dans la batterie équivaut au litre d’essence ou de gasoil dans son réservoir.

Comme une automobile classique qui a besoin d’essence dans une station-service, un véhicule électrique a aussi besoin d’être rechargé. Pour ce faire, l’automobiliste doit se rendre jusqu’à une borne de recharge pour faire le plein d’énergie. La mise en place d’une wallbox à domicile est une option envisageable.

Les composants absents

Un véhicule qui fonctionne avec le courant électrique n’est pas équipé de boite de vitesses, que ce soit automatique ou séquentiel. L’absence de cet élément réduit de manière considérable le coût d’entretien de ce type de voiture.

La boite de vitesse est inutile puisque le moteur d’une voiture électrique peut tourner à plusieurs tours par minute. La rotation est fournie directement grâce à la conversion du courant. Généralement, elle n’est pas dotée d’autres pièces spécifiques comme :

  • La courroie de distribution
  • Les pistons, etc.

De plus, elle n’utilise pas d’huile pour moteur qui sert à lubrifier les composants pour éviter son surchauffage en cours de route.

Le freinage régénératif

Une automobile à batterie peut générer de l’électricité nécessaire pour son fonctionnement, il s’agit du « mode B » ou « freinage régénératif ». La voiture qui tourne dans le vide ne consomme aucun courant électrique, au contraire elle fournit.

Ce processus se déroule à chaque fois que le conducteur retire son pied de l’accélérateur ou qu’il appuie sur la pédale de freinage. L’énergie fournie est injectée dans la batterie pour l’alimenter et pour éviter la panne sèche jusqu’à une borne de recharge.

Les modèles récents des véhicules électriques permettent de choisir la puissance requise lors d’un freinage régénératif. Un réglage est également envisageable pour la préservation des composants comme les plaquettes et les disques tout en gagnant en autonomie.

Concernant les pannes

Une panne technique est rare pour une voiture électrique. Cependant, une mauvaise anticipation du reste d’énergie peut provoquer une panne en plein déplacement. Il convient en effet de prêter attention aux voyants sur l’écran central ou sur le tableau de bord.